Le jeudi 15 décembre, Noémya Grohan est venue témoigner auprès des élèves de 6è, ainsi que ceux de 4è travaillant sur le projet « mur des maux ».

Noémya a écrit un livre témoignage, « De la rage dans mon cartable » sur le harcèlement qu’elle a subi durant ses quatre années de collège.

Elle a créé une association « Généraction solidaire » et se déplace dans les établissements pour sensibiliser les jeunes sur cette question.



Elle a pu raconter sa propre histoire aux élèves mais également échanger avec eux autour des notions de respect, d’estime de soi, de solidarité. Elle a rappelé que le rôle des témoins est essentiel. Sans spectateur, il n’y a plus de harcèlement. Il faut donc parler tout de suite, que l’on soit victime ou harcelé, pour faire cesser la situation. Cela permet d’aider la victime mais également le harceleur qui peut-être agit ainsi car il projette son mal-être sur les autres. Si les mots peuvent détruire, ils peuvent aussi sauver.